Ma croisade pour Hunger Games

Pourtant grosse mangeuse d’utopies et dystopies, je ne voulais pas trop voir ce film parce que j’en avais entendu que du mal. En gros, on m’avait dit C’est Twilight, c’est ado, c’est chiant. Plus jamais j’écoute les rumeurs.

Synopsis d’Allociné : Chaque année, dans les ruines de ce qui était autrefois l’Amérique du Nord, le Capitole, l’impitoyable capitale de la nation de Panem, oblige chacun de ses douze districts à envoyer un garçon et une fille – les « Tributs » – concourir aux Hunger Games. A la fois sanction contre la population pour s’être rebellée et stratégie d’intimidation de la part du gouvernement, les Hunger Games sont un événement télévisé national au cours duquel les tributs doivent s’affronter jusqu’à la mort. L’unique survivant est déclaré vainqueur.

La jeune Katniss, 16 ans, se porte volontaire pour prendre la place de sa jeune sœur dans la compétition. Elle se retrouve face à des adversaires surentraînés qui se sont préparés toute leur vie. Elle a pour seuls atouts son instinct et un mentor, Haymitch Abernathy, qui gagna les Hunger Games il y a des années mais n’est plus désormais qu’une épave alcoolique. Pour espérer pouvoir revenir un jour chez elle, Katniss va devoir, une fois dans l’arène, faire des choix impossibles entre la survie et son humanité, entre la vie et l’amour…

Les très nombreux détracteurs du films lui reprochent tous à peu près la même chose, et moi je reproche des choses aux détracteurs qu’on lit même dans ce synopsis.

TOP EXCUSES POUR NE PAS AIMER HUNGER GAMES

 mangez ça, bandes de vieux boucs snobs

1 – Le scénario c’est vraiment que du plagiat

Argument hyper récurrent dans le monde du cinéma. Récemment, on a par exemple reproché à Camille Redouble d’avoir un scénario proche de celui de Peggy Sue s’est mariée. Et alors ? Toutes les histoires ont déjà été racontées. Ce qui compte, c’est la manière de raconter pour faire d’une histoire son histoire. Tu me crois pas ? Vas-y toi, raconte-moi quelque chose qui n’a jamais été racontée par personne -_-

J’ATTENDS VOS PROPOSITIONS DANS LES COMS.

Tu as la flemme d’écrire mais tu es quand même sceptique ?

Quasiment tous les films, tous les livres, tous les jeux vidéos etc, s’inspirent de mythes qui ont été pensés pendant l’Antiquité. Ainsi, l’écrivaine de Hunger Games dit « L’univers de Katniss (l’héroïne) m’a initialement été inspiré par la fascination que j’éprouve pour le mythe grec de Thésée qui, tous les neuf ans, envoyait une phalange de jeunes garçons et filles dans un labyrinthe mortel afin de combattre le monstrueux Minotaure. J’ai aussi été influencée par mon expérience de téléspectatrice passant d’une émission de téléréalité à un reportage de guerre, me demandant ce que ce mélange de divertissement et d’horreur bien réelle augurait pour l’avenir de notre société. »

Autant dire que si y’a une apocalypse zombie, y’a pas mal de vieux os grecs qui vont intenter des procès.

« Je ne suis ni Athénien, ni Grec, mais un citoyen du monde des zombies » Socrate

Dans le cas de Hunger Games, on a des relous qui crient « Truman Show ! », « Running Man ! » mais surtout « Battle Royale ! » :

« Pauvres américains ! Ils n’ont découvert le film Battle Royale que 10 ans trop tard pour l’adapter au cinéma gros budget. Comment cela s’appelle déjà ?? Ah oui ! PLAGIAT !! »

Oui mais enfin je dis ça n’a rien à voir monsieur. Battle Royale n’a pas du tout la même démarche. Le film est de l’anticipation de société nippone, le but est clairement de dénoncer la direction que prend la société japonaise, avec des adolescents qui sèchent les cours et une animatrice over-kawaii. Le film prend aussi le parti d’être bloodybloody, c’est de la boucherie esthétique.

Oupsi

Oupsi

Tout l’intérêt de Hunger Games c’est que le basculement de l’ordre établi est vu au niveau conceptuel : Katniss n’est pas une leadeuse de révolution, elle incarne l’espoir sans le vouloir en essayant simplement de survivre. On lui prête beaucoup d’intentions qu’elle n’a pas, dans les critiques, d’ailleurs. Hunger Games ne montre pas seulement la télé-réalité comme une catharsis par le voyeurisme, il montre qu’il est facile de déformer la réalité et que ce type de média a un pouvoir incontrôlable.

La raison d’être des jeux, telle qu’elle est définie par M. Snow, est de maintenir l’ordre établi en se servant de la peur et de l’espoir. L’espoir ne doit pas trop grandir ou l’ordre est renversé. Il montre que l’aspect traditionnel est donc factice. Dans Battle Royale, il s’agit plutôt d’une punition pour essayer de sauver une société en déséquilibre.

Tony Rainy, cinéphile, réalisateur et compositeur professionnel, dit « Bien que la différence soit minime entre les deux films, je pense que le fond de chacun a une perspective différente. Battle Royale s’appuie surtout sur un ton de vengeance et de punition envers la jeunesse de la part des adultes alors qu’Hunger Games cherche à maintenir une paix réglementée en organisant ces jeux et en leur montrant via une vidéo propagande les soi-disant bienfaits de cette méthode. À mon sens, le fondement de ces deux films n’est pas le même mais peut s’exercer comme une continuité. Pour moi, Hunger Games relève du plagiat, puisque aucun droit ne revient à l’auteur japonais, même s’il traite différemment le fond de l’histoire. »

Je pense qu’avec ce que j’ai dit avant tu comprends comme je trouve ce genre de propos débile. Ces histoires sont similaires à des tas d’autres, et je ne vois personne crier au scandale quand Battle Royale est très inspiré de Running Man. Pourtant j’ai tenté le diable Google en tapant « Battle Royale Running Man plagiat ».

2 – C’est un blockbuster asceptisé à la Twilight

Hunger Games, pas assez violent ? C’est ce que reprochent les Battle Royaleurs hardcore.

« j’ai été un peu déçu. Je m’attendais a un bon vieux massacre, et puis finalement on ne voit pas la plupart des morts, c’est dommage » – « ce “Battle Royale” aseptisé » –  « Un sous-Battle Royale, édulcoré à l’américaine, parfumé à l’eau de rose avec un triangle amoureux vu et revu »

Duh !

La manière de filmer la violence dans Hunger Games est plutôt intelligente, pourtant. Repensons à cette image de Battle Royale vue plus haut. Est-il nécessaire de mettre quatre litres de faux sang pour rendre un film violent ? Non. Là où on pourrait avoir des gros plans couteaux rouges mains rouges, on a de la simplicité qui fonctionne très bien. Par exemple, la mort de Rue, une gamine, est bien foutue. Elle voyage avec Katniss, qui voit une lance foncer vers elle et qui riposte immédiatement sans réfléchir. Plan par plan, ça donne : plan lance, plan Katniss qui tire avec son arc, plan Rue qui retire la lance de sa poitrine, sans bruit de squicksh ni overblodification. Une enfant qui se fait buter et qui fait ce geste avec simplicité, sans grimace de douleur, sans cri, et Katniss crie plus tard, mais en silence – ça, c’est violent. Y’a beaucoup de silence dans le film d’ailleurs, ce qui est chouette car il s’ouvre sur le cri d’horreur de la petite soeur de Katniss qui a fait un cauchemar : les cris sont pour l’horreur factice, le silence est pour l’horreur réelle.

On peut pas en vouloir à un film de ne pas être un autre genre de film.

3 – Mais… Y’a pas de morale ?

hunger04

Argument étrangement très présent.

« Ce film ne sert strictement à rien ! Juste à voir des adolescents s’entretuer sans même une morale à la fin ! Bref où va le monde … on va créer des geeks meurtriers, je ne donne pas plus de 30 ans à cette planète vu les critiques des nombreuses personnes qui ont adoré le film. J’ai envie de dire, la planète est peuplée de créatures stupides à l’image de ce film. »

Cette pauvre dame voulait une adaptation de La Fontaine, parce que voyez-vous, un film doit avoir une morale, sinon les gens pourraient croire que c’est bien de s’entretuer ! Merci bien, madame, de prendre les gens pour des cons. Encore une qui croit que les jeux vidéos créent des serial killers. À une époque, on disait que les jeunes filles ne devaient pas lire de romans sinon elles devenaient des salopes… Problématique qui me fait penser à ce strip des Céréales du Dimanche matin (je m’éloigne un peu, pardon).

4 – Les riches sont moches

hunger05

District 1 style

« ils ont encore embauché jean paul gaultier pour les costumes ??? » – « en plus les décors et costumes sont assez laids  » – « Car oui, dans Hunger Games, rien ne va des costumes jusqu’au décors » – « costumes d’un mauvais goût affligeant »

Mais enfin, c’est fait exprès !

C’est certainement pas fait pour qu’on trouve ça beau ! Les costumes sont là pour rendre cette couche de la société ridicule et montrer à quel point elle est factice. En revanche, Katniss et les autres candidats sont vêtus simplement. Jennifer Lawrence n’est d’ailleurs pas très mise en valeur, elle a un maquillage naturel, porte des tenues plutôt lâches, il n’y a pas d’insistance sur son corps, sauf quand on la force à faire partie de la mondanité et qu’on la déguise. Et même dans ce cas, le créateur dit qu’il ne veut pas lui donner l’air ridicule des autres mondains, et choisit des costumes différents. C’est complètement contre le culte de l’apparence, jamais on entend un perso dire « que tu es belle Katniss ». Par contre, on entend qu’elle est courageuse, et forte.

Katniss style

Katniss style

5 – L’amour c’est trop mièvre – ou le retour de la Twilinsulte

hunger07

Twilight et Hunger Games, seuls films à montrer un garçon et une fille assis dans un champ

« Halala !!! que j’en ai mare de ces films d’ados avec leur histoires d’amour qui te plombe un film (…) Histoire vraiment naze, qui pourrai etre reduite a 1h30. Et puis vu les critques de presse, ils doivent les prendre jeunes pour apprécier ce genre de bouse. »

Quelle histoire d’amour ? En quoi c’est de l’amour d’embrasser un garçon pour que les sponsors kiffent et t’aident quand t’es dans la merde ? En quoi c’est de l’amour de prétendre ne pas pouvoir se passer de quelqu’un pour éviter de se faire tuer ? Il faut une voix-off de l’héroïne qui raconte tout ce qu’elle ressent pour comprendre que c’est une histoire bidon ? Y’a quand même une tonne d’indices ! Exemple. Dès le début, on sait que le gars invente une prétendue histoire d’amour pour faire son intéressant, car plus les gens t’aiment, plus tu as de chance de survivre. Plus tard, quand il est blessé, Katniss l’embrasse sur la joue après avoir dit Je vais te l’avoir ton médicament tu vas voir. Elle reçoit une soupe avec un mot « T’appelles ça un baiser ? ». Du coup, elle embrasse à pleine bouche. Et qu’est-ce qui arrive ? Le médicament oooh ! Il y a bien un couple, mais le boyfriend de Katniss est très peu présent dans ce film et on le voit pas péter des câbles en mode MAIS PUTAIN elle me trompe la pute. Parce qu’il a compris que c’était faux, ou parce qu’il lui pardonne parce qu’elle est seule et en danger, on ne sait pas trop, mais en tout cas on en fait pas trois tonnes et donc ça n’a rien à voir avoir le « triangle amoureux vu et revu » annoncé plus haut.

Cela dit, beaucoup de gens aiment le film parce que c’est « romantique ». Je sais pas. Peut-être que les gens ne savent pas ce que c’est l’amour. Ou que d’ouvrir les yeux serait trop subversif parce que c’est une forme de prostitution.

Pour être honnête, les affiches jouent avec ce pseudo triangle amoureux, parce qu’un film ça reste un produit et que c’est leur manière d’attirer les spectateurs. Je trouve ça un peu triste, parce que ces affiches ne sont pas dignes du film.

Et toi, tu as aimé Hunger Games ou tu penses que je suis une connasse = D ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s